Que cache M. Sibieude derrière le tramway à Cergy ?

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 21 décembre 2007

La proposition de Thierry Sibieude de réaliser un tramway à Cergy a de quoi surprendre quand on sait que ce sont ses amis politiques du gouvernement Raffarin qui ont supprimé les aides aux transports publics urbains. La droite a ainsi asséné un coup d’arrêt aux efforts de beaucoup de villes en matière de transports collectifs et de protection de l’environnement.

Ensuite il est évident compte tenu des enjeux financiers et urbains d’un tel projet que l’échelon communal n’est pas pertinent. Une nouvelle fois on constate que M. Sibieude ne se préoccupe que de gagner les élections municipales à Cergy, sans s’intéresser au reste du canton de Cergy Nord. En plus on peut s’interroger sur l’utilité réelle d’une telle proposition quand on sait qu’il y aura bientôt un RER A toutes les 10 minutes et que tous les quartiers de Cergy sont desservis par les bus. Il est plus utile pour les habitants du canton d’ouvrir le débat sur la prolongation de la ligne C du RER vers Osny et la durée du trajet pour aller à Paris.

Enfin, on a constaté dans toutes les agglomérations qui ont fait le choix de réaliser un tramway que c’était l’occasion d’une rénovation et d’une réorganisation urbaine profonde. Faut-il comprendre que M. Sibieude dissimule derrière sa proposition de futurs travaux Haussmanniens dont il ne dit mot ? C’est peut-être le sens de ses attaques répétées contre un PLU de Cergy qui protège le cadre de vie des habitants.

Au final le candidat de l’UMP ne donne aucune information sur les enjeux financiers et urbains d’une proposition aux contours flous qui semble dissimuler les véritables intentions du candidat dans un beau paquet cadeau au moment des fêtes de fin d’année.

Pour information :

Le tramway de l’agglomération brestoise desservira 26 stations environ le long d’une ligne de 14,5 kilomètres. Son coût est actuellement estimé à 298 ME en 2006.

Le projet d’extension du réseau de tramway de Montpellier Agglomération se caractérise par la réalisation d’une seconde ligne de 19,8 kilomètres pour un coût total de 400 ME H.T. (valeur février 2000).

Source : http://www.grandesvilles.org/IMG/pdf_Etude_ACUF_AMGVF_GART_CNCE_financement_des_TCSP_-_09_2007.pdf

Une Réponse à “Que cache M. Sibieude derrière le tramway à Cergy ?”

  1. The Cheerleader dit :

    Monsieur Lamy attention vous etes entrain de faire la même erreur que Monsieur le maire, c’est le gouvernement Raffarin qui a supprimé les subventions néanmoins monsieur Sibieude ne faisait pas partie de ce gouvernement il est donc extérieur à la décision. On peut être membre d’un parti politique et ne pas être en accord total et absolu avec tout ce qu’ils font, ni être maître de toutes les décisions prises par celui-ci (Je pense qu’actuellement le PS en est la preuve flagrante). Je ne pense pas qu’il soit bon de nationaliser la campagne des municipales comme le fait le maire ça serait plus préjudiciable qu’autre chose…

Laisser un commentaire

 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008