Rejet du projet de loi sur les OGM

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 13 mai 2008

Durant la campagne électorale pour l’élection présidentielle, le candidat Sarkozy nous disait vouloir répondre en urgence et s’engager pour la préservation de notre environnement. Le Grenelle de l’environnement conduit par Jean-Louis Borloo a bien eu lieu mais la transcription législative des engagements pris n’était pas à la hauteur des conclusions du Grenelle.

Les manœuvres de la majorité UMP au Sénat, sous la pression du gouvernement, contre l’amendement Chassaigne ont déséquilibré le texte et la coexistence entre cultures constituait une grave menace sur l’agriculture biologique et de qualité AOC dans notre pays.

L’adoption de la « question préalable » défendue par le communiste André Chassaigne par 136 voix contre 135 a pour conséquence le rejet du projet de loi Borloo- Kosciusko-Morizet, vivement critiqué par l’opposition et plusieurs élus UMP et Nouveau centre.

On ne peut que se féliciter de la détermination et de l’indépendance des parlementaires Français qui ont refusé les diktats du gouvernement de Nicolas Sarkozy.

 

@import url(http://medias.lemonde.fr/mmpub/css/blog.css);

Le projet de loi sur les OGM bloqué à l’Assemblée nationale
LEMONDE.FR | 13.05.08

© Le Monde.fr

 

Publié dans Environnement | Pas de Commentaire »

Jean-Louis Borloo veut mettre des éthylotests dans les bars

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 12 mai 2008

Le ministre de l’Écologie, Jean-Louis Borloo, a souhaité hier soir la mise en place d’éthylotests « obligatoires dans tous les débits de boisson » dès cet été, après un week-end marqué par plusieurs accidents meurtriers sur les routes.

« Je peux vous annoncer que lundi au Conseil d’État, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot et moi-même, allons adresser un décret, qui va rendre obligatoire dès cet été, dans tous les débits de boisson qui ouvrent jusqu’à deux heures du matin en gros, des éthylotests électroniques obligatoires, pour que chacun quand il sort puisse tester sa situation, son état », a expliqué le ministre.

Le financement des éthylotests devrait être à la charge des établissements, selon plusieurs sources proches du gouvernement, rapporte RMC.

Cette annonce fait suite à une série d’accidents sur les routes du week-end de Pentecôte qui ont fait plus d’une dizaine de morts. À Forbach (Moselle), l’auteur d’un accident qui a coûté la vie samedi soir à ses quatre passagers, âgés de 15 à 26 ans, a avoué qu’il avait consommé de l’alcool et du cannabis. Hier dans l’Oise, sur l’autoroute A1, trois personnes de 19,20 et 21 ans ont été tuées et deux autres près de Meaux. Dans l’Orne, la chute d’un véhicule à la suite d’une perte de contrôle a fait deux jeunes victimes, tandis qu’en En Meurthe-et-Moselle, le conducteur âgé de 30 ans et sa fille de 2 ans ont perdu la vie dans une sortie de route.

Publié dans Transport | Pas de Commentaire »

10 mai : Commémoration de l’abolition de l’esclavage

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 10 mai 2008

code_noir

(Clic sur l’image pour agrandir)

Le Code noir, sous Louis XIV

Cent soixante ans d’abolition de l’esclavage. Et, depuis 2006, grâce à la loi Taubira, le 10 mai marque la journée nationale de commémoration.

Un rappel nécessaire et un symbole fort car nul ne doit ignorer ces pages sombres de l’Histoire.

Malgré les luttes, cette pratique barbare est toujours d’actualité, y compris en France. Elle touche surtout les femmes venant de pays défavorisés. En 2007, rien qu’en Paca, il a été dénombré 45 victimes. Mais elles sont plus nombreuses car cela se passe souvent dans la clandestinité.

A cette occasion on peut saluer la mémoire de Victor Schoelcher et des républicains de 1848, et rappeler ces mots de Victor Schoelcher : « Disons nous et disons à nos enfants que tant qu’il restera un esclave sur la surface de la Terre, l’asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière. »

Annonces de vente d’esclaves, aux Etats-Unis et en France

esclaves_a_vendre_USACharlestown, 24 juillet 1769

A vendre le 3 août

un cargo

de 94 de nègres de première qualité et sains,

comprenant 39 hommes, 15 garçons,

24 femmes et 16 filles

en provenance du brick-goélette Dembia,

du maître Francis Mare, de Sierra Leone

(Clic sur les images pour agrandir)

esclave_a_vendreLe Sr (Seigneur) Delpit, étant sur son prochain départ, pour l’Isle de France, vendra

Un noir de caste mozambique, excellent blanchisseur et repasseur, qu’il a mené en venant de cette Isle pour le servir.

Un petit noir créol, de la même caste, âgé d’environ 12 ans, très intelligent et propre à faire un joli domestique.

Un beau noir cafre (habitant d’Afrique du Sud) provenant de la succession Lavoquer.

Plus une belle négresse à demi-francisée, et quelques marchandises de l’Inde : il donnera des facilités aux persones (personnes) solvables.

Consulter l’excellente documentation sur l’abolition de l’esclavage :

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/esclavage/abolition.asp

Voir l’édition originale du Code noir :

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/esclavage/code-noir.pdf

Publié dans Agenda | Pas de Commentaire »

La question des langues régionales à l’ordre du jour du Sénat

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 9 mai 2008

La sauvegarde des langues régionales sera à l’ordre du jour de la séance de mardi au Sénat, sous la forme d’une question orale avec débat posée par le radical Nicolas Alfonsi (RDSE, Corse-du-Sud) à la ministre de la Culture Christine Albanel.
Il s’agit pour M. Alfonsi de savoir si, en matière de « sauvegarde et transmission des langues régionales et minoritaires », le gouvernement entend « soumettre au Parlement des dispositions de nature législative » ou s’il choisit au contraire de « trancher par la voie réglementaire ». Lors d’un débat à l’assemblée mercredi, Mme Albanel a réaffirmé que la France ne ratifierait pas la Charte européenne sur les langues régionales, jugée contraire à la Constitution, mais s’est engagée à déposer un texte de loi pour « donner une forme institutionnelle à la notion de patrimoine linguistique ».

***

 Question orale avec débat n° 0018A de  M. Nicolas Alfonsi   (Corse-du-Sud – RDSE)

* publiée dans le JO Sénat du 24/04/2008 – page 798

M. Nicolas Alfonsi attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication à propos des mesures envisagées par le Gouvernement pour donner un cadre légal afin de créer des obligations à la charge de l’État en vue de la sauvegarde et de la transmission de langues régionales ou minoritaires pratiquées sur son territoire.
Par sa décision du 15 juin 1999, le Conseil constitutionnel a déclaré contraires à la Constitution certaines clauses de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires signée à Budapest le 7 mai 1999.
Le Conseil constitutionnel a toutefois relevé dans sa décision que l’application de l’article 2 de la Constitution ne devait pas conduire à méconnaître l’importance que revêt en matière d’enseignement, de recherche et communication audiovisuelle la pratique des langues régionales ou minoritaires.
Il s’agit maintenant de savoir si le Gouvernement entend soumettre au Parlement des dispositions de nature législative en la matière ou s’il choisit au contraire de trancher par la voie réglementaire.

Publié dans Culture | Pas de Commentaire »

Trop discrète journée de l’Europe du 9 mai 2008

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 9 mai 2008

L’Union européenne célèbre cette année la vingt-deuxième Journée de l’Europe. Le parti radical de gauche s’étonne de la modestie des événements organisés à cette occasion à quelques mois de la présidence française de l’Union européenne et à un an des élections européennes.

L’Europe intéresse peu les citoyens, déplore-t-on, les politiques initiées par la Commission européenne sont bien souvent caricaturées. La défiance de nos concitoyens face à la construction européenne, manifestée par le rejet du référendum pour le traité constitutionnel en 2005, nécessite beaucoup de pédagogie et d’explications pour réconcilier les Français et l’Union Européenne.

Je suis partisan d’une Europe fédérale exerçant des compétences supranationales limitées aux domaines essentiels : garantie des libertés publiques, diplomatie et défense communes, monnaie unique et gouvernement économique, et grands services publics européens dans les domaines stratégiques et dans le traitement des grands problèmes environnementaux. J’espère donc que la campagne des élections européenne l’an prochain permettra de relancer le débat européen en France et de nous faire avancer sur la voie d’une Europe fédérale.

Publié dans Agenda | 1 Commentaire »

123
 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008