« jamais sans mon département »

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 31 juillet 2008

Le collectif « jamais sans mon département » qui rassemble des députés opposés à une disparition du numéro des départements sur les plaques minéralogiques, a présenté jeudi à l’Assemblée nationale un modèle de plaque avec inscription, obligatoire, d’un numéro de département.En raison d’une « prochaine saturation » du système d’immatriculation actuel », le gouvernement veut mettre en service, au 1er janvier 2009, et à partir de mars 2009 pour les véhicules d’occasion, de nouvelles plaques minéralogiques (deux lettres-trois chiffres-deux lettres, selon le modèle AA-123-AA).

D’après le projet gouvernemental, chaque véhicule se verra attribuer un numéro « à vie » et la mention du département, en vigueur depuis 1950, deviendra facultative, les automobilistes pouvant choisir d’apposer le numéro d’un département autre que le leur surmonté du logo de la région correspondante.

La plaque proposée par Richard Mallié (UMP, Bouches-du-Rhône) et Marc Bernier (UMP, Mayenne) reprend la présentation : deux lettres, trois chiffres, deux lettres auxquels est ajoutée, l’inscription, en grand format et obligatoire, du numéro de département.

Pour Richard Mallié, il ne s’agit pas de remettre en cause la nouvelle immatriculation mais obtenir que le numéro du département figure, obligatoirement et de façon très lisible, sur le côté droit des plaques.

Le numéro inscrit pourrait être celui du département dans lequel vit le propriétaire du véhicule, soit un département auquel il est attaché.

« Il faut donner la parole aux politiques », a soutenu devant la presse M. Mallié, qui compte maintenir « la pression sur les technocrates et la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie » avant la publication du décret rendant obligatoire les nouvelles plaques minéralogiques.

Selon lui Mme Alliot-Marie, elle même élue locale, « est sensible » à la question.

213 parlementaires, tous partis confondus (UMP, PS, NC, PCF, PRG, non inscrits), ont à ce jour rejoint le collectif, selon la liste communiquée par ses responsables.

Fin juin, le collectif « jamais sans mon département » a reçu le soutien du président de l’Assemblée des départements de France, Claudy Lebreton. Dans une lettre au ministre de l’Intérieur dont l’AFP a eu copie, M. Lebreton « s’associe » au nom de l’association « à la démarche engagée par près de 200 parlementaires ».

Le collectif appuie également sa démarche sur un récent sondage Ifop, selon lequel 71% des Français souhaitent le maintien du numéro du département.

source afp : http://afp.google.com/article/ALeqM5gO4AkYpvBlch6m_N8lIfTE3KYTJQ

Laisser un commentaire

 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008