• Accueil
  • > Economie
  • > Europe : après la crise financière, la crise économique

Europe : après la crise financière, la crise économique

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 4 novembre 2008

La Commission européenne a rendu publiques lundi 3 novembre des prévisions économiques très sombres.

Après un début de récession dès cette année, la croissance devrait être quasi-nulle en 2009 avec également une hausse du chômage et le dérapage des déficits. « L’horizon économique s’est maintenant significativement assombri, alors que l’économie de l’Union européenne est frappée de plein fouet par la crise financière, qui s’est aggravée pendant l’automne et pèse sur la confiance des entreprises et des consommateurs », a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques Joaquin Almunia.
Le PIB de la zone euro, constituée de quinze États, devrait reculer de 0,1% au troisième comme au quatrième trimestres, après avoir déjà diminué de 0,2 % au deuxième. C’est la première fois depuis la création de la monnaie unique, en 1999, qu’une récession technique, définies par une baisse du PIB pendant deux trimestres d’affilée, devrait avoir lieu. L’ensemble de l’Union européenne (UE) devrait subir le même sort, avec un recul de 0,1% du PIB aux troisième et quatrième trimestres.
En 2008, la croissance devrait atteindre 1,2% en sur l’ensemble de l’année dans la zone euro, mais seulement 0,9% en France. Mais en 2009, elle devrait plafonner à 0,1% pour la zone euro, doit la pire performance depuis la création de celle-ci voici neuf ans, et à 0,2% pour l’ensemble de l’UE. En outre, un risque de véritable récession en 2009 (recul du PIB sur l’ensemble de l’année) n’a pas été écarté.
L’Allemagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, et l’Espagne devraient tous connaître une récession technique en 2008. En 2009, le Royaume-Uni et l’Espagne devraient enregistrer un recul de leur PIB sur l’ensemble de l’année, tandis que la France, l’Allemagne et l’Italie devraient connaître une stagnation.
Résultat : le taux de chômage devrait remonter de plus d’un point dans la zone euro d’ici deux ans, de 7,6% en 2008 à 8,7% en 2010. Soit deux millions de personnes sans emploi en plus. Et les déficits vont se creuser. L’Irlande, la France et cinq autres pays de l’UE devraient dépasser à partir de 2009 la limite européenne autorisée pour le déficit public de 3% du PIB.

Laisser un commentaire

 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008