Le piège d’un débat vicié

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 5 décembre 2009

Le gouvernement est en train d’être piégé à son propre jeu. Il avait lancé un grand débat sur l’identité nationale pour ressouder son électorat, draguer l’électorat du Front national et plonger la gauche dans l’embarras à l’approche des régionales.

Mais les sondages ont montré que les Français n’étaient pas dupes de la manœuvre et que le Front national s’engouffrait dans ce boulevard pour relever la tête. Et comme si cela ne suffisait pas, quelques personnalités de la majorité qui ont encore une conscience républicaine comme Juppé, Raffarin et Baroin n’ont pas ménagé leurs critiques envers une initiative qu’ils jugent dangereuse. Du coup, Sarkozy commence à se faire discret sur le sujet en se débinant du débat organisé par l’institut Montaigne et François Fillon s’emploie piteusement à apaiser les polémiques alimentées cette semaine… par la droite.

Pendant ce temps là les dérapages sont de plus en plus fréquents tant sur le site internet créé par le ministère de l’immigration que dans les débats organisés par la majorité autour du soi-disant « débat sur l’identité nationale » qui se terminent en général en vosciférations dignes de l’Action Française, avec un Ministre de l’Immigration qui légitime les « réflexions de comptoirs » qui font « partie de l’identité nationale » selon lui. On touche le fond!

À force de jouer l’apprenti sorcier et d’utiliser les vieilles ficelles électoralistes, Sarkozy risque de se brûler les doigts, c’est l’effet boomerang assuré. D’autant que les Français ont en tête d’autres priorités que l’identité nationale. Elles s’appellent emploi, sécurité, pouvoir d’achat, logement etc. Des domaines où le gouvernement échoue lamentablement et qui pèseront vraisemblablement sur le scrutin des régionales.

 

Laisser un commentaire

 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008