Les Radicaux inaugurent des places « Chevalier de La Barre » dans le Val d’Oise

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 3 mai 2014

La fédération du Val d’Oise du PRG organisait ce samedi 13 mai la caravane de la laïcité, l’occasion pour les militants du PRG d’inaugurer symboliquement une place « Chevalier de La Barre » dans trois villes du département Osny, Méry-sur-Oise et Herblay.

Vous trouverez ci-dessous le discours de Pascal-Eric Lalmy, président de la fédération du Val d’Oise du PRG, prononcé à Osny.

 

Place chevalier de La Barre, samedi 3 mai 2014

 

Chères ami « e » s, chers amis,

 

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier de votre présence ce matin. Je me réjouis de voir que ce rendez-vous annuel s’installe progressivement dans nos habitudes.

Je me réjouis aussi que ce rendez-vous prenne une ampleur nouvelle, pour la première fois l’inauguration de la place chevalier de La Barre à Osny se transforme en « caravane de la laïcité ».

Osny

Osny

Cette évolution montre à la fois l’intérêt renouvelé de nos concitoyens pour la laïcité, mais aussi et surtout le développement du PRG dans le Val d’Oise avec une implantation militante qui se renforce au-delà de Cergy-Pontoise. Je tiens donc à remercier tout particulièrement Gilles Delapierre et Laurence Marchand-Taillade qui œuvrent l’un et l’autre au développement du PRG sur leur territoire à savoir à Méry-sur-Oise et à Herblay.

Cette nouvelle inauguration de la place chevalier de La Barre s’inscrit certes dans un contexte apaisé depuis 2012, comme j’avais eu l’occasion de le dire l’an dernier. Mais, on doit aussi constater que cette manifestation de vigilance citoyenne sur le respect de la laïcité reste d’actualité.

En effet, si on peut se réjouir de l’action de l’observatoire de la laïcité ou encore de l’affichage de la charte de la laïcité dans les établissements scolaires, beaucoup reste à faire.

A l’échelle municipale, on peut s’étonner du nombre très réduit de candidats qui ont accepté de s’engager sur la laïcité, on peut aussi s’étonner de voir des élus municipaux porter des signes ostensibles d’appartenance religieuse dans leurs fonctions d’élus. Nous ne remettons pas en cause la liberté religieuse et la liberté de conscience de chaque élu, mais nous voulons rappeler ici que le mandat ne procède d’aucune autre légitimité que celle du suffrage, nous voulons rappeler ici qu’un élu n’est en aucun cas le représentant d’une communauté ou d’une pensée religieuse mais bien le représentant de tous les citoyens ! Au-delà de la question « laïque », c’est tout simplement une absurdité de manifester une appartenance religieuse dans le cadre de ses fonctions d’élus, au-delà c’est la manifestation d’une vision archaïque de la légitimité politique qui nous renvoie plus de deux siècle en arrière à la monarchie absolue de droit divin.

Alors oui, je l’affirme, les radicaux de gauche sont totalement opposés à ce que des élus de la République affichent des signes ostensibles d’appartenance religieuse dans le cadre de leur mandat, car c’est une remise en cause des principes républicains et démocratiques que nous avons hérité de la Révolution française, c’est une insulte à notre histoire ! C’est renier la pensée des Lumières qui éclaire encore la France aujourd’hui et qui donne à notre pays cette place particulière dans le monde.

L’actualité a d’ailleurs souligné ces derniers jours le recul de la pensée des Lumières dans notre pays. J’insiste sur ce sujet, car quand on évoque la mémoire du chevalier de La Barre, c’est bien la bataille des Lumières au XVIIIe siècle que l’on commémore. Ainsi il y a quelques jours les éditions Bayard ont envoyé au pilon 8000 exemplaires d’un livre de caricatures qui devait dénoncer la censure dans le monde au motif que l’un des dessins de Plantu abordait la question de la pédophilie dans l’Eglise catholique. Nous sommes ici au cœur de l’affaissement intellectuel et moral des valeurs républicaine chez nos élites nationales – car j’ai l’audace de penser qu’en ce début de XXIe siècle un éditeur est un combattant de la liberté, et un combattant des batailles intellectuelles – alors oui il existe en France des éditeurs qui pratiquent la censure au XXIe siècle ! Heureusement les éditions  Acte Sud ont décidé de publier ce livre de Plantu. Heureusement que nous avons encore en France des éditeurs courageux comme Acte Sud ou encore comme Charlie Hebdo pour refuser de se soumettre à une tolérance complice qui s’interdit d’attaquer ce qui est proclamé « sacré », vous savez cette tolérance donc Clemenceau disait qu’il y a des maisons pour cela !

 

Recul de la pensée des Lumières, encore une fois quand à l’échelle européenne les forces conservatrices s’attaquent au droit à l’avortement ou veulent rétablir le délit de blasphème! La droite espagnole veut interdire le droit à l’avortement et clame haut et fort que c’est un combat européen ! Alors ne nous y trompons pas ! Les pseudos laïcs du Front national qui célèbrent chaque 1er mai Jeanne d’ Arc sont aussi les ennemis des droits des femmes et en particulier du droit à l’avortement et les ennemis de la laïcité. Le Front National qui colle ses affiches comme un chien pose sa merde ! Oui je le dis haut et fort je suis scandalisé et outré que le Front National ait collé ses affiches pour les élections européennes sur l’école Charcot à Osny ! Qui peut prétendre qu’un parti qui manque à ce point de civisme et qui méprise à ce point la loi sur l’affichage sauvage est un parti républicain ? C’est Jean Zay qu’on assassine à nouveau à chaque fois que Marine Le Pen prend la parole pour parler de République !

Votez pour le Front national aux prochaines élections européennes c’est bien entendu voter contre l’Europe, mais c’est aussi voter contre la République, contre l’égalité des droits, contre les droits des femmes, contre la laïcité, en résumé c’est voter contre la Liberté et contre la pensée des Lumières que nous célébrons aujourd’hui.

Comme vous le constatez notre rendez-vous annuel n’est pas dénué de sens. Il est même d’une brulante actualité. Pour terminer, je ne peux pas rester silencieux sur l’escapade romaine du Premier Ministre. Nous avons créé cet événement qui nous rassemble aujourd’hui en 2011 quand la ville d’Osny a décidé de créer un rond-point Jean-Paul II en bas de la rue du général de Gaulle. Je ne reviendrai pas ici sur ce que nous pensons de l’œuvre du pape Jean-Paul II. Disons-le clairement nous ne sommes pas heureux que le Premier ministre de la France se soit rendu ès-qualité à Rome pour assister aux cérémonies de canonisation. Radicaux, nous n’y serions pas allés ! Pour autant, nous ne pouvons pas comparer l’initiative de Manuel Valls et celle de François Fillon il y a quelques années car les contextes ne sont plus les mêmes. Je comprends que le Premier ministre de tous les Français ait à faire des compromis. Le sens des déplacements n’est pas le même. Sarkozy et ses sbires étaient déterminés à abattre la laïcité, François Hollande s’emploie à la redresser et à la réaffirmer. Dont acte.

Pour terminer, je voudrais vous appeler toutes et tous à la vigilance sur le respect du principe de laïcité. Mais surtout à la prudence, les convertis de la dernière heure ne sont pas toujours les plus sincères défenseurs de ce beau et grand principe. La laïcité puise ses racines dans la pensée des Lumières, elle est un principe de Liberté et d’émancipation. C’est un principe de neutralité, ce n’est ni un athéisme militant, ni une arme anti-religieuse. Comme on le dit souvent la République laïque respecte la foi aussi longtemps que la foi respecte la loi.

Je vous remercie de votre présence pour célébrer la mémoire du chevalier de La Barre.

Publié dans Actualité, Communiqués de presse, Osny | Pas de Commentaire »

Jean-Michel Levesque se prend pour le grand manitou de l’agglomération de Cergy-Pontoise

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 16 avril 2014

Jean-Michel Levesque, tout à son bonheur d’être le maire d’Osny, se prend pour le grand manitou de l’agglomération de Cergy-Pontoise.
 
En effet, tant sur la décision de pousser la candidature de Thierry Sibieude, grand perdant des élections municipales à droite, que sur la décision de verrouiller tous les leviers du pouvoir dans sa commune, le maire d’Osny tente un hold-up sur l’agglomération en actionnant depuis le château de Grouchy sa marionnette Cergyssoise.
 
Le respect de la démocratie c’est d’abord le respect des règles de représentativité des territoires et de leurs habitants. La majorité de l’agglomération de Cergy-Pontoise est à gauche.
 
Les manœuvres du maire d’Osny pour politiser l’élection du président de la communauté d’agglomération sont lourdes de dangers pour la gestion future de cette assemblée qui doit être au service de toutes les communes et de l’intérêt général.

Publié dans Actualité, Communiqués de presse, Osny | Pas de Commentaire »

Une liberté ne s’use que lorsque l’on ne s’en sert pas

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 2 novembre 2013

Une liberté ne s'use que lorsque l'on ne s'en sert pas dans Actualité rfi1-300x300La nouvelle de l’assassinat des deux journalistes de RFI enlevés au Mali nous rappelle tragiquement que ces hommes et ces femmes qui nous informent prennent des risques colossaux pour donner du sens au principe de liberté de la presse.
Je crois que nous devons saluer le courage de ces professionnels qui bravent le danger, comme hier les « correspondants de guerre » dans des zones de conflits mouvantes marquées par un terrorisme aux visages multiples.
Il faut rappeler ici qu’il ne peut pas y avoir de démocratie sans liberté de la presse et que selon la formule consacrée, une liberté ne s’use que lorsque l’on ne s’en sert pas.

Publié dans Actualité | Pas de Commentaire »

Olympe De Gouges et Jean Zay doivent entrer au Panthéon

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 10 octobre 2013

Je me réjouis de l’initiative du Centre des Monuments nationaux qui a lancé une grande consultation sur son site internet pour permettre aux internautes de se prononcer sur les qualités des personnalités illustres qui devraient être honorées par la Nation. C’est une occasion formidable d’ouvrir un débat public sur la manière dont peuvent s’incarner les principes et les valeurs de la République dans l’action des hommes et des femmes.
Le PRG tient tout particulièrement à ce que soit honorée la mémoire d’une femme, Olympe de Gouges, et d’un homme, Jean Zay, qui sont l’une et l’autre morts pour ce qu’ils incarnaient. Il ne s’agit pas d’en faire de martyrs mais bien de souligner qu’ils ont été victimes de la violence de leur époque car ils personnifiaient, l’une et l’autre, l’idée d’égalité, celle de progrès, l’aspiration à plus de libertés individuelles et l’esprit de laïcité qui sont au cœur de notre Pacte républicain.
Olympe de Gouges, née à Montauban en 1748, morte à Paris le 3 novembre 1793 est une femme de lettres et une féministe en avance sur son temps.  Elle est en effet, avec Théroigne de Méricourt et Claire Lacombe l’une des premières féministes. C’est en 1791 qu’Olympe de Gouges entre dans l’histoire en publiant la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » en réaction à la Constitution qui exclut les femmes du droit de Cité. Ainsi, Olympe de Gouges qui militait aussi pour l’abolition de l’esclavage, rédige le premier texte qui proclame véritablement l’universalité des droits humains. Elle fut victime de la Terreur en 1793.
Jean Zay, né à Orléans en 1904, mort  21 juin 1944, fut le Ministre de l’Education Nationale et des Beaux-Arts du Front Populaire du 4 juin 1936 au 10 septembre 1939, démissionnant le 3 septembre pour rejoindre le front. Partisan d’une fédération des états européens, il condamne la politique coloniale de l’Italie, désapprouve la non-intervention de la France dans la guerre civile espagnole et condamne les accords de Munich. Au surplus, il engage, comme Ministre de l’Education nationale, un grand projet de réforme pour démocratiser le système éducatif. Il prolonge l’obligation scolaire à 14 ans, introduit l’éducation physique dans le primaire. Il prépare aussi l’instauration du CNRS et de l’ENA, et propose la création du festival de Cannes.  En juin 1940, il fait partie de ceux qui veulent poursuivre la lutte armée en Afrique du Nord et il rejoint le Maroc à bord du Massilia. Arrêté sur ordre de Pétain, il est traduit en justice car il incarne à la perfection tout ce que l’extrême droite  hait : le Front populaire, la franc-maçonnerie, les juifs, la résistance au fascisme, le parlementarisme, la démocratisation de l’école, l’intelligence. Détenu à la prison de Riom, il est assassiné par la Milice de Darnand en 1944.

Publié dans Actualité | Pas de Commentaire »

Le PRG se félicite de l’affichage d’une Charte de la laïcité dans les écoles

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 26 août 2013

Le PRG se félicite de l’affichage d’une Charte de la laïcité dans les écoles dans Actualité 220px-place_de_la_republique_paris_statue-200x300

L’annonce du Ministre de l’Education nationale constitue une nouvelle étape du patient processus de reconstruction républicaine engagé par François Hollande depuis son grand discours du Bourget en 2012.

La réaffirmation du principe de laïcité dans les écoles constitue un signe important à destination de la communauté éducative sur la volonté du Chef de l’Etat de refonder à l’Ecole de la République en lui donnant tous les moyens de redonner sens au projet républicain d’intégration et de promotion sociale.

La Charte de la laïcité devra permettre, aux côtés de l’enseignement laïque de la morale, de rappeler la place centrale de la connaissance et de la Raison à l’Ecole face aux croyances de chacun et chacune.

Elles redonneront ainsi à l’institution scolaire les moyens intellectuels d’émanciper les individus en leur donnant la maîtrise de leur destin.

Publié dans Actualité, Communiqués de presse, Education | Pas de Commentaire »

123456...37
 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008