A propos des oies bernaches

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 13 mai 2009

La Gazette rapporte aujourd’hui le courrier que j’ai adressé à Monsieur le Maire au sujet de la protection des oies bernaches dans le parc de Grouchy. 

 

 

oiesbernaches130509.jpg

 

Publié dans Environnement, Osny, revue de presse | Pas de Commentaire »

Destruction d’oies bernaches à Cergy: protestations des associations

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 29 avril 2009

Des oies bernaches vont être détruites dans le Val d’Oise à la demande de la base de loisirs de Cergy Pontoise qui les accuse de polluer les lieux, dénoncent lundi des associations rappelant qu’il s’agit d’une espèce protégée.Une dérogation administrative à la réglementation sur les espèces protégées a été accordée pour la destruction de 70 oies bernaches qui se sont installées sur cette base de loisirs nautiques, selon la société de protection des oiseaux de ville (SPOV) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

Des analyses bactériologiques ont justifié cette décision, selon ces associations.

Une autorisation a par ailleurs été donnée pour une opération de « secouage » des oeufs afin de limiter la reproduction d’une cinquantaine d’oies ayant élu domicile sur un étang de la ville voisine d’Osny.

Le secouage des oeufs vise à tuer l’embryon sans casser l’oeuf, sinon « l’oie fait une ponte de remplacement avant la fin de la période de reproduction », explique Julien Foussart, responsable LPO d’Ile-de-France.

L’an dernier, 90 oies bernaches avaient été détruites suite à une demande de dérogation de la base de loisirs de Cergy Pontoise.

« On propose des solutions alternatives, faire de l’effarouchement pour essayer de les éloigner durablement », indique Julien Foussart.

En outre, « il n’est pas prouvé qu’il y ait un lien de causalité entre les déjections des bernaches et la pollution des eaux de baignade », ajoute-t-il.

http://www.romandie.com/infos/news2/090427172814.n8ze4dqw.asp

Publié dans Agglo, Environnement | Pas de Commentaire »

Antennes-Relais à Osny

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 16 mars 2009

Le Parisien propose aujourd’hui un article sur les antennes relais et les risques sanitaires qu’elles posent.

Sous la pression de leurs administrés, de plus en plus de maires s’opposent au déploiement de pylônes sur leur commune, comme à Valence ou à Lyon. Des parents d’élèves obtiennent le démontage d’antennes installées sur les écoles. Et trois jugements viennent de contraindre Bouygues, Orange et SFR à démonter une de leurs antennes. Les opérateurs craignent de voir se multiplier les procès et en appellent au gouvernement. Une table ronde sera organisée fin avril sous la houlette de Roselyne Bachelot, la ministre de la Santé.
« L’hypothèse d’un risque pour la santé des populations vivant à proximité des antennes-relais ne peut être retenue », rassure d’ores et déjà François Fillon. « On estime que les ondes émises par une antenne de téléphonie mobile à l’intérieur d’un domicile sont de l’ordre de 0,7 volt/m, ce qui est peu en comparaison d’autres sources », renchérit l’Afom. Il est vrai qu’à la maison, entre les lampes basse consommation ou les plaques à induction, nous sommes cernés par les ondes.
Les opposants au tout-antenne répondent que les témoignages de personnes électrosensibles, victimes de maux de tête ou de vomissements, se multiplient et contre-attaquent en brandissant une foule d’études. Le Grenelle du 23 avril aura pour tâche de « faire le point sur les connaissances scientifiques ainsi que sur les réglementations en vigueur », annonce le ministère de la Santé.

 Ci-dessous retrouvez la carte des antennes relais à Osny

Antennes Relais

Publié dans Environnement, Vous et nous | Pas de Commentaire »

Qualité de l’air en Île-de-France : un bilan insatisfaisant

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 1 mars 2009

Qualité de l’air en Île-de-France : un bilan insatisfaisant

Peut mieux faire ! Bien que meilleur qu’en 2007, le bilan de la qualité de l’air présenté le 17 février par Airparif reste encore peu satisfaisant : quatre polluants restent problématiques.

Le dioxyde d’azote : 2008 marque une stabilité globale des niveaux de dioxyde d’azote, loin du trafic routier comme le long des voies de circulation. Les situations sont néanmoins très contrastées avec des forts niveaux de pollution parfois deux fois supérieurs à la réglementation (objectif de 40 µg/m3 en moyenne). Le dioxyde d’azote est un polluant d’origine complexe, lié d’une part aux émissions directes (secteur des transports) et d’ autre part aux équilibres avec d’autres polluants dans l’air, en particulier l’ozone.

 L’ozone : malgré l’absence d’épisodes d’alerte pendant l’été, l’objectif de qualité annuel pour la protection de la santé (120 µg/m3 en moyenne sur 8 heures) est dépassé dans toute la région.

 Le benzène : les niveaux de benzène (polluant majoritairement émis par les véhicules à motorisation essence) sont globalement stables. L’objectif de qualité français (2 µg/m3) est respecté loin du trafic routier, mais pas à proximité. Près de 1,3 millions de Franciliens sont ainsi concernés par ce dépassement.

 Les particules en suspension : grâce aux conditions météorologiques, elles ont atteint leur plus bas niveau mais les valeurs limites restent largement dépassées le long de la majeure partie des axes routiers parisiens et des principaux axes de circulation de la petite et de la grande couronne. Le transport routier, les combustions industrielles, le chauffage domestique et l’incinération des déchets sont quelques-uns des émetteurs de particules en suspension.
Les sources de particules seront au cœur de l’étude de deux ans et demi qui sera lancée par Airparif en 2009 avec le soutien de la Région, de l’État et de la Mairie de Paris.

Le 17 février, l’association de surveillance de la qualité de la l’air francilien Airparif a rendu public son bilan 2008. Premier fait marquant : pour la première fois depuis la  création d’Airparif il y a 30 ans, aucun épisode de pollution atmosphérique n’a donné lieu à un dépassement des niveaux d’alerte. De plus, sur le plan de la météo, 2008 a été favorable à la qualité de l’air, notamment avec un été frais et nuageux. Néanmoins, la qualité de l’air au quotidien reste peu satisfaisante, et plus particulièrement au cœur de l’agglomération parisienne, à proximité du trafic. Quatre polluants posent particulièrement problème : le dioxyde d’azote, l’ozone, le benzène et les particules.

 

 

Sur le webAirparif
Réseau de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France : rôle, chiffres, historique et moyens de mesures.

source : conseil régional

Publié dans Environnement | Pas de Commentaire »

Le gouvernement veut interdire le portable aux moins de 12 ans

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 28 février 2009

Chantal Jouanno, la secrétaire d’État à l’Écologie propose d’interdire le téléphone portable aux jeunes enfants et de rendre obligatoire l’usage de l’oreillette pour les moins de 12 ans. Les ondes électromagnétiques, selon Chantal Jouanno, perturberaient la formation du cerveau des enfants « parce qu’ils sont en phase de développement ».

Publié dans Environnement | Pas de Commentaire »

12345
 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008