PS et PRG se lancent dans la campagne des élections européennes

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 14 mai 2014

PS PRG Européennes

Publié dans Actualité, Communiqués de presse, Europe, Vous et nous | Pas de Commentaire »

Discours “Choisir notre Europe” 12 mai 2014

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 14 mai 2014

Monsieur le Ministre – permettez-moi de vous remercier pour votre accueil

Madame la député européenne,

Mesdames, Messieurs les parlementaires et élus,

Monsieur le premier secrétaire fédéral,

Mes chers amis,

 

 

Merci à tous pour votre présence, Merci également à toutes celles et tous ceux qui sont présents jour après jour sur le terrain Notre mobilisation au cœur de cette campagne éclair est  précieuse.

Il faut montrer que les socialistes et les radicaux de gauche sont là.

 

Je suis à vos côtés ce soir pour dire à celles et ceux qui nous regardent que tous les alliés des socialistes ne sont pas inconstants. Pendant que d’autres ont déserté, les radicaux de gauche restent à vos côtés, solidaires dans la majorité présidentielle, au gouvernement et sur le terrain.

Réunion publique "Choisir notre Europe" avec Pervenche Perès à Saint-Ouen-l'Aumône le 12 mai 2014Le PRG et le Parti socialiste travaillent ensemble au redressement de la France et ce redressement passe par l’Europe.

Le parti radical de gauche était avec les socialistes lors des primaires citoyennes. Il était avec vous en 2012. Il est encore avec vous aujourd’hui.

Nous, radicaux, sommes gens de parole. Les Radicaux de gauche sont des alliés fidèles.

 

Je sais que la période que nous traversons est difficile, nous le vivons au quotidien dans cette campagne.

Nous entendons les critiques,  l’incompréhension, les interrogations de nos concitoyens.

 

Je sais qu’aller tous les jours plaider pour l’Europe et pour une Europe à gauche n’est pas toujours très simple. Mais notre détermination et notre conviction doivent en être plus grandes, tant les enjeux de cette élection sont cruciaux. Il s’agit de donner une majorité de gauche au Parlement Européen.

 

Je veux donc dire aux écologistes, au Front de gauche, au MUP, au MRC : vous affirmez vouloir lutter contre l’Europe des marchés, contre l’Europe de l’austérité. Mais que ferez-vous si demain, à cause de la dispersion des voix de gauche, Juncker l’ultralibéral, Juncker le premier ministre d’un paradis fiscal, préside la commission ? Que ferez-vous ?

Nous subissons une Europe de droite depuis plus de 10 ans. Et les conséquences sont dramatiques :

27 millions de chômeurs, 10 de plus qu’en 2008,

20% de la population européenne sous le seuil de pauvreté,

1 jeune sur 4 au chômage, 1 sur 2 en Grèce ou en Espagne…

 

Cette fois, nous avons une chance réelle d’en finir avec cette politique mortifère, pour redonner à notre idéal européen son âme, son sens, son humanité.

 

Voter pour l’Europe, pour plus d’Europe c’est voter pour la paix. Il suffit de tourner nos yeux vers l’Ukraine pour réaliser à quel point la paix est un artefact précieux sur lequel il faut veiller chaque jour.

 

Ensuite le choix est simple. Nous, nous voulons une Europe à gauche, une Europe sociale-démocrate.

 

Nous nous voulons une Europe progressiste, une Europe de la croissance,

 

20140512_212146Nous nous voulons une Europe qui protège et renforce nos droits.

 

Nous nous voulons moins de rigueur, plus de solidarité.

Alors il faut voter pour le PS et le PRG pour une majorité de gauche au Parlement européen et pour que Martin Schulz devienne président de la commission européenne.

 

Le groupe majoritaire au Parlement européen va se jouer à une poignée de sièges chaque voix gagné est précieuse.

 

Nous, radicaux, qui aimons tant l’Europe, nous refusons de nous résoudre à ce que la délégation FN soit la première délégation française au Parlement européen. Quelle crédibilité pour la France sur la scène européenne ?…

 

Ne laissons pas les doutes ou la colère, faire perdre de vue l’enjeu de cette élection européenne.

 

Il reste deux semaines pour faire basculer l’Europe à gauche et pour endiguer la montée de l’extrême droite.

 

Tous les gestes, toutes les contributions compteront dans cette campagne.
Je n’imagine pas que nous, radicaux et socialistes, ne soyons pas en première ligne pour relever l’Europe.

 

Cette campagne est un combat quotidien, qui se mène dans des conditions parfois difficiles… Mais la parole de gauche n’en est que plus nécessaire.

C’est pour tout cela que je suis fier de vous voir nombreux ce soir pour défendre nos valeurs et notre vision de l’Europe !

 

Et je sais pouvoir compter sur nos candidats, et en particulier sur notre candidate tête de liste : Pervenche Berès et sur notre candidate Val d’Oisienne, mon amie, Garance Yayer et tous les autres candidats dans ce combat !

 

Le 25 mai mes amis nous serons ensemble, pour choisir notre Europe ! Pour les Radicaux c’est l’Europe fédérale.

Publié dans Actualité, Europe | Pas de Commentaire »

Face au programme américain PRISM, la France et l’Europe doivent garantir leur souveraineté numérique

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 13 juin 2013

La France et l’Europe doivent garantir leur souveraineté numérique.

Les révélations sur le programme américain d’espionnage électronique PRISM démontrent que la France et l’Europe ne peuvent pas se permettre de dépendre des technologies américaines en matière protection des données personnelles mais aussi industrielles.

Cette affaire éclaire d’un jour nouveau l’enjeu stratégique de l’affaire daylimotion et souligne l’urgence qu’il y a pour la France à développer, notamment, de solides solutions de « cloud computing ».

Le volet « numérique » du plan d’investissement sur 10 ans lancé par le Chef de l’Etat et le projet de loi sur les libertés numériques doivent assurer le développement de solutions techniques et législatives pour garantir le droit fondamental à la protection des données pour les individus et pour les entreprises.

Publié dans Actualité, Communiqués de presse, Defense, Europe | Pas de Commentaire »

Nicolas Sarkozy a fait le choix de l’immobilisme pour l’Europe

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 2 décembre 2011

Depuis le début de la crise, les Radicaux ont martelé sans répit l’idée que l’Europe fédérale était la seule solution à la crise que traverse la zone euro.

C’est pourquoi, je dénonce le manque de volontarisme politique de Nicolas Sarkozy. L’Europe a besoin d’une refondation démocratique et non d’un simple toilettage de ses institutions que l’on sait inefficaces et technocratiques.

Il est nécessaire d’aller au bout de la logique fédérale non seulement pour démocratiser les institutions mais surtout pour doter l’Europe d’une véritable gouvernance économique et budgétaire.

Nicolas Sarkozy a fait le choix d’une Europe impuissante et paralysée par les divisions entre Etats.

Publié dans Actualité, Europe | Pas de Commentaire »

Baylet courtisé

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 1 février 2009

Lu dans le Parisien

Martine Aubry devrait recevoir Jean-Michel Baylet pour discuter des
Européennes. Le patron des Radicaux de gauche vient aussi
d’avoir une proposition similaire de François Bayrou.
D’abord peu enclin à la discussion, le chef de file du MoDem fait
volte face. Bayrou suit avec intérêt les efforts de Baylet pour
constituer au Sénat une « troisième force » regroupant tous
les centristes, de gauche et de droite.
http://www.leparisien.fr/abo-politique/couloirs-01-02-2009-394262.php

Publié dans Europe | Pas de Commentaire »

12
 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008