Lien Armée-Nation

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 25 juin 2011

Le Chef de l’Etat devrait prendre au sérieux les inquiétudes de l’armée française sur son lien avec la Nation.

La fin du service national a rompu la relation particulière qu’entretenaient les jeunes hommes de chaque classe d’âge avec l’institution militaire. La journée défense et citoyenneté tout comme l’enseignement de la défense et de la sécurité nationale à l’école sont très insuffisants pour restaurer ce lien.

Les écoles devraient être plus largement associées aux cérémonies du 8 mai et du 11 novembre et les partenariats entre armée et société civile devraient être encouragés et développés : jeunes en alternance, stage en entreprise pour les militaires et stage dans les armées pour les salariés.

La multiplication des partenariats et des rencontres entre les Français et leur armée devrait être une priorité.

Publié dans Actualité, Defense, Services publics | Pas de Commentaire »

Santé : sécurité et économies

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 26 octobre 2009

La dernière mesure en date du gouvernement en matière de santé publique, qui pourrait être officialisée d’ici la fin de l’année, consiste à fermer les blocs opératoires qui réalisent moins de 1500 interventions par an. Il s’agit aussi de fermer un certain nombre de maternités dont les actes chirurgicaux sont jugés également en nombres insuffisants.

Officiellement, le ministère de la Santé explique que ces dispositions sont prises dans l’intérêt des patients, pour des raisons de sécurité. Dans certains hôpitaux l’argument est sans doute recevable car les équipements n’ont pas toujours été modernisés. Mais dans l’ensemble, il masque une raison moins avouable : la nécessité de faire des économies à une époque où les comptes publics sont dramatiquement dans le rouge et où les logiques comptables l’emportent sur toute autre considération.

Le paradoxe de cette politique, c’est qu’elle comporte des risques pour… la sécurité des malades. Car la fermeture d’établissements de soins en milieu rural, notamment, constitue un danger pour une population isolée géographiquement, en cas d’urgences ou d’accouchements difficieles. Plus le trajet est long ou complexe pour rallier un hôpital, plus l’état du patient est susceptible de s’aggraver! Une évidence qui ne semble pourtant guère influer sur les mesures gouvernementales…

La fermeture de certains blocs opératoires compléterait une série de mauvaises nouvelles pour les patients : hausse du forfait hospitalier et baisse du taux de remboursement de certains médicaments. En ce qui concerne cette dernière mesure, les Mutuelles ont annoncé qu’elles ne prendraient plus en charge les produits pharmaceutiques que la Sécurité sociale ne remboursera plus.

Au final, ce sont les Français et les Françaises qui payent dans leur vie quotidienne les choix budgétaires iniques du gouvernement Fillon qui organise méthodiquement la faillite de l’Etat pour justifier sa politique de détricotage des servies publics qu’il s’agisse de la santé, de l’éducation, de la justice ou de l’école!

 

Publié dans Services publics | Pas de Commentaire »

La Poste : Appel des fédérations et des associations des élu/es

Posté par Pascal-Eric Lalmy le 18 septembre 2009

Appel des fédérations et des associations des élu/es Socialistes et Républicains, Communistes et Républicains, Verts et Ecologistes, de la Gauche Radicale et Républicaine, du Mouvement Républicain et Citoyen

Le changement de statut de « La Poste » d’établissement public en société anonyme ouvre la voie à sa privatisation et fait peser de lourdes menaces sur le devenir de ce service public.

Le service public postal remplit des missions indispensables en matière d’aménagement du territoire et de lien social. Elles dépassent le cadre universel du courrier et de la presse, de l’accessibilité bancaire et de la présence postale territoriale dans les zones rurales comme dans les quartiers populaires.

D’ores et déjà, en France, 6 100 bureaux de poste sur 17 000 ont été transformés en « partenariats » et plusieurs milliers d’emplois ont été supprimés depuis 2002, au détriment de la qualité d’accueil des usagers, du service de distribution de courrier et des conditions de travail des salarié/es. En Europe, les privatisations postales ont engendré la baisse de qualité de service, une augmentation des tarifs et de nombreuses destructions d’emplois.

Le gouvernement et la direction de La Poste invoquent une directive européenne pour justifier leur projet. Cet argument est faux. En aucun cas l’Union européenne n’impose de modifier le statut de l’opérateur ni sa privatisation. Du point de vue financier, La Poste dispose d’autres moyens que l’ouverture du capital et la privatisation pour faire face à ses besoins de financement.

Nous, élu/es socialistes, communistes, verts et écologistes, radicaux de gauche et du Mouvement républicain et citoyen estimons que rien ne justifie ce changement de statut. Le service public postal doit être maintenu, modernisé et rénové afin de répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire.

Nous soutenons la journée de grève et de manifestations des postières et postiers qui aura lieu le mardi 22 septembre 2009, à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales de La Poste.

Nous affirmons que le devenir de La Poste est l’affaire de chaque citoyen/ne. Face à l’obstination du Président Sarkozy et du gouvernement à refuser l’organisation d’une consultation nationale sur un sujet aussi important, nous sommes partie prenante de la mobilisation engagée par le Comité national contre la privatisation de La Poste. Une campagne de votation citoyenne aura lieu du 27 septembre au 03 octobre prochain -point d’orgue de cette mobilisation-, organisée partout en France par des comités locaux regroupant syndicats, associations, usagers, élu/es et collectivités territoriales partenaires.

Nous appelons l’ensemble de la population à venir s’exprimer lors de cette consultation populaire qui se tiendra dans les mairies, devant les bureaux de poste, sur les marchés, dans les entreprises… Aux côtés de nos député/es, sénatrices et sénateurs, nos fédérations et associations pèseront de tout leur poids lors du prochain débat parlementaire pour faire barrage au projet gouvernemental.

18 Septembre 2009

Claudy LEBRETON, Pdt de la FNESR – André CHASSAIGNE, Pdt de l’ANECR – Jean-François CARON, Pdt de la FEVE – Patrick MOLINOZ, Pdt de l’ANEGRR – Etienne BUTZBACH, Pdt de l’ARECA.

Publié dans Services publics | Pas de Commentaire »

 

inspecteurjjc |
SAINT DENIS D'AVENIR |
Erratum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association pour une Meille...
| NON A GILBERT ANNETTE
| Nantes Démocrate 2008